Par delà la mort : Facebook

Par défaut

Il arrivera un jour où Facebook aura plus d’usagers morts que de vivants. Après une quinzaine d’années d’existence, Facebook a certainement déjà un joli lot de décédés à son passif, et tout autant de demandes endeuillées. Le géant du Web y travaille. « Facebook annonçait en février dernier l’arrivée d’une fonctionnalité permettant de mettre en place un « legs » de compte en cas de décès » explique Clubic. Concrètement, l’utilisateur choisit une personne de confiance parmi ses contacts, en vue de lui donner l’accès à son compte s’il décède. La personne en question reçoit alors des indications en temps et en heure pour « hériter » de certains contrôles du compte, en cas de disparition du proche. » Selon numerama,  » Mais il est possible aussi de demander la suppression pure et simple du compte. »
Déjà, il était possible de transformer un compte actif en « compte de commémoration ». Facebook l’explique avec ses mots à lui : « lorsqu’une personne décède, nous transformons son compte en compte de commémoration si un membre de sa famille ou un ami en fait la demande. Vous pouvez en savoir plus sur ce qui se passe lorsqu’un compte est transformé en compte de commémoration. Si vous souhaitez que le compte d’un être cher soit transformé en compte de commémoration, veuillez utiliser ce formulaire pour nous en informer. » Il faut remplir des cases prévues à cet effet pour renseigner le nom, la date du décès et la preuve du décès (facultatif)

Parmi mes chers disparus, Stéphane continue ci et là d’apparaître sur mes écrans. Je n’arrive toujours pas à me dire si cela me plaît ou m’afflige. Un peu des deux, certainement. Stéphane et moi étions amis depuis très longtemps, amis de Facebook depuis 2007. Il a disparu en 2011. A cette époque, nous n’avions pas vraiment l’habitude de gérer les avatars de nos amis morts. La sortie de la scène numérique de Stéphane s’est faite à tâtons.

Je vérifie que son compte est toujours actif dans Facebook. Oui. Soulagement. Nous avons 28 amis en commun. Tous les visages sur les photos ont vieilli. Pas le sien. Sa page rappelle sa date de naissance, 25 septembre 1965 et le compte continue d’ajouter des années à un âge qu’il n’aura jamais atteint. Le 25 septembre 2013, une amie a publié :  » Une grosse pensée pour toi et pour ta famille en ce jour de ton anniversaire. » Deux autres ont aimé. Depuis, plus rien.